Dieu est fidèle même si nous ne faisons pas notre part, Dieu est fidèle. La seule part que Dieu nous demande, c'est la foi. Chaque jour, nous sommes au carrefour, est-ce que je fais ce que Dieu me demande ?

Chaque jour, j'ai le choix. On peut être là et ne pas être sauvé mais si on est réconcilié avec Jésus, on est sauvé.

Exhortation sur la foi :

Marc 2.1-12 : Quelques jours après, Jésus revint à Capernaüm. On apprit qu'il était à la maison, et il s'assembla un si grand nombre de personnes que l'espace devant la porte ne pouvait plus les contenir. Il leur annonçait la parole. Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes. Comme ils ne pouvaient l'aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. Il y avait là quelques scribes, qui étaient assis, et qui se disaient au-dedans d'eux ; Comment cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ? Jésus, ayant aussitôt connu par son esprit ce qu'ils pensaient au-dedans d'eux, leur dit : Pourquoi avez-vous de telles pensées dans vos coeurs ? Lequel est plus aisé, de dire au paralytique : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, prends ton lit et marche ? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit et va dans ta maison. Et à l'instant, il se leva, prit son lit et sortit en présence de tout le monde, de sorte qu'ils étaient tous dans l'étonnement et glorifiaient Dieu disant : Nous n'avons jamais rien vu de pareil.

Cette maison de Capernaüm était connue dans le quartier. Leur ami était malade, ils veulent apporter le malade, ils ne savent pas rentrer mais ils ne s'arrêtent pas à cet obstacle. Ils le font passer par le toit. Il savent que si leur ami était en face de Jésus, il serait guéri. Cet homme, et ses copains avaient une foi incroyable. Quand Jésus voit le malade, il dit : tes péchés te sont pardonnés, lève-toi et marche. Si Jésus a été envoyé, c'est pour le salut de son âme. Jésus pardonne les péchés. Jésus était toujours disposéà faire des guérisons pas pour qu'il n'y ait plus de malades mais aussi pour qu'ils se sentent aimés. Jésus est capable de pardonner tous les péchés. Savoir que Jésus nous pardonne nos péchés, cela nous donne la paix et l'espoir. Zachée était dans la même situation,  il avait soif de Dieu, il était petit, il ne ouvait pas le voir, il grimpe sur un arbre. Chaque fois que nous avons soif de Dieu et que Jésus voit un acte de foi, il s'arrête et il dit : tes péchés te sont pardonnés. Qu'est-ce qui fait obstacle à notre foi, aujourd'hui ? Qu'est-ce qui fait que nous ne sommes pas joyeux à 100%, qu'est-ce qui nous manquer ?

Marc 9.22-24 : Et souvent l'esprit l'a jeté dans le feu et dans l'eau pour le faire périr. Mais, si tu peux quelque chose, viens à notre sceours, aie compassion de nous. Jésus lui dit : Si tu peux ! Tout est possible à celui qui croit. Aussitôt le père de l'enfant s'écria : Je crois ! viens au secours de mon incrédulité !

Il est possible d'avoir pleinement foi mais en même temps de douter. Il demande de l'aide. Il croit mais en même temps il doute. Jésus voulait guérir son incrédulité :

        - parfois c'est la peur qui nous empêche de dire la vérité. Viens au secours de mon incrédulité. En réalité, je crois mais j'ai peur. On peut avoir une foi limitée : "je crois jusqu'à ce que ..." Quand je vois que cela dure depuis des années ...

Il faut avoir l'attitude de cet homme-là : viens au secours de mon incrédulité.

Matthieu 17.20 : C'est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénévé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait : rien ne vous serait impossible.

Si tu as la foi comme un grain de sénévé, tu peux dire à cette montagne, transporte-toi. Même s'il faut ouvrir le toit, on y voit. Quand on a la foi, on ne pas l'obstacle. Quand on a la foi, on peut nous traiter de fou. Jésus attend qu'on lui fasse confiance, il ne va pas s'imposer dans votre vie. Parfois, on se dit, maintenant, il y a trop de problèmes, on dit à Jésus : ce n'est plus possible. Le saut de la foi, quand on va le faire, on va voir la gloire de Dieu. Il faut pouvoir faire confiance à Dieu et ne pas tout contrôler. Chaque fois qu'on veut prendre une décision, souvent on veut tout contrôler. Faisons confiance à Dieu. Dieu ne demande pas que nous ayons une foi extraordinaire. En partant d'une petite foi, il va faire des grandes choses. Il faut dire : Seigneur, vole au secours de mon incrédulité.

Ephésiens 3.14-21 : A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite en vos coeurs par la foi; afin qu'étant enracniés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur , et connaître l'amour de Christ, qui surpasse tout connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu. Or à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l'Eglise, et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! amen !

A méditer pour le repas du Seigneur. Quelles sont nos montagnes ? Quels sont les domaines de ma vie où je manque de foi ?

Excellente réflexion