La crainte de Dieu

Deutéronome 10.12 : Maintenant, Israël, que demande de toi l'Eternel, ton Dieu, si ce n'est que tu craignes l'Eternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, d'aimer et de servir l'Eternel, ton Dieu, de tout ton coeur et de toute âme.

           Ce n'est pas une émotion mais le respect que nous montrons envers Dieu

Genèse 3.8-10 : Alors ils entendirent la voix de l'eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l'Eternel Dieu, au milieu  des arbres du jardin. Mais l'Eternel Dieu appela l'homme et lui dit : Où es-tu ? Il répondit : J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.

          Adam et Eve avait une crainte coupable du jugement de Dieu. Les chrétiens n'ont plus à vivre dans la crainte du jugement de Dieu mais ce sont plutôt les non chrétiens.

Apocalypse 6.15 : Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes.

         La peur du gendarme en cas d'infraction. La bonne crainte vient de la foi, la mauvaise crainte vient du doute et du péché.

Pourquoi craindre Dieu ?

a. nous le devons : 1.Pierre 2.17 : Honorez tout le monde; aimez les frères, craignez Dieu; honorez le roi.

               On peut honorer tout le monde seulement quand on craint Dieu

b. une façon de montrer notre reconnaissance : Hébreux 12.28-29 : C'est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte. Car notre Dieu est aussi un feu dévorant.

              Pensez au plus grand cadeau que vous avez reçu et à ce que vous êtes prêt à faire pour cette personne.

c. 1 Pierre 1.17 : Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l'oeuvre de chacun sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage.

           Car Il est le juste juge qui rendra à chacun selon son oeuvre.

d. pour être sanctifié : Philippiens 2.12 : Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence mais bien plus encore maintenant que je suis absent.

e. Pour se repentir

f. Car Dieu est tout puissant : Luc 5.24-26 : Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit et va dans ta maison. Et à l'instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s'en alla dans sa maison, glorifiant Dieu. Tous étaient dans l'étonnement, et glorifiaient Dieu; remplis de crainte, ils disaient : Nous avons vu aujourd'hui des choses étranges.

et Psaumes 97.4-5 : Ses éclairs illuminaient le monde, la terre le voit et tremble; les montagnes se fondent comme la cire devant l'Eternel, devant le Seigneur de toute la terre.

g. Parce que Jésus craignait Dieu : Esaïe 11.1-3 : Puis un rameau sortira du tronc d'Isaï, et un rejeton naîtra de ses racnies. L'esprit de l'Eternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de l'Eternel. Il respirera la crainte de l4Eternel; il ne jugera point sur l'apparence, il ne prononcera point sur un ouï-dire.

             Jésus a toujours fait la volonté de Son père quelque soit le prix à payer.

Les bienfaits de la crainte de Dieu

a. cela préserve de l'orgueil : Romains 11.19 : Tu diras donc : les branches ont été retranchées afin que moi je fusse enté.

               Recherchez l'humilité car Dieu s'oppose aux orgueilleux

b. Cela nous pousse à nous détourner du mal : Proverbes 8.13 : La crainte de l'Eternel, c'est la haine du mal : l'arrogance et l'orgueil, la voie du mal, et la bouche perverse, voilà ce que je hais

c. Cela nous pousse à bien nous comporter et cela améliore notre qualité de vie : Proverbe 22.4 : Le fruit de l'humilité, de la crainte de l'Eternel, c'est la richesse, la gloire et la vie.

Conclusion

Ecclésiaste 12.13-14 : Les paroles des sages sont comme des aiguillons; et rassemblées en un recueil, elles sont comme des clous plantés, données par un seul maître. Du reste, mon fils, tire instruction de ces choses; on ne finirait pas, si l'on voulait faire un grand nombre de livres, et beaucoup d'étude est une fatigue pour le corps.

Bonne réflexion